Newsletter #17 : Du féminisme dans les oreilles

Bienvenue dans la newsletter de Culot !

Cette semaine, Julia Sirieix fait un tour d’horizon des podcasts féministes à qui ont marqué l’année.
Si tu veux t’inscrire pour recevoir la prochaine dans tes mails, laisse ton adresse ici !

Photo : M.-A.D pour Culot Creative

 

Du féminisme dans les oreilles

L’an dernier, la rédaction de Culot vous livrait ses recommandations littéraires féministes de la rentrée. A l’occasion de cette nouvelle année, on change de médium. Direction l’univers sonore des podcasts, terreau fertile du féminisme de la quatrième vague depuis plusieurs années déjà. Inspirants, novateurs, sensuels ou surprenants, la rédaction de Culot vous livre dans cette newsletter 10 podcasts (re)découverts en 2020.

 Julia Sirieix, le 15.01.2021

On n’invoquera pas les géniaux “La Poudre”, “Les Couilles sur la table”, “Quoi de meuf” ou “Un podcast à soi”, qui ne sont définitivement plus à présenter. A la place, embarquons dans des créations sonores qui vous ont peut-être échappé. Conversation sur les concepts raciaux, enquêtes sur l´inceste ou histoires sexos, voici la liste des podcasts qui ont le plus ébloui la rédaction l’an dernier. 

 

1) “Ou peut-être une nuit”, Louie Media

Il est très difficile de décrire “Ou peut-être une nuit” sans lâcher dans un souffle « ça prend aux tripes ». Son écoute est loin d’être facile mais elle est essentielle. Dans une montée en puissance subtile, chaque épisode décortique la fabrique du silence autour de l’inceste. Documentation à l’appui, on découvre des statistiques glaçantes, des témoignages qui nouent le ventre et qui vous feront peut-être appuyer sur pause plus d’une fois. Mais on finit toujours par cliquer sur l’épisode suivant, parce que le sentiment qu’on écoute quelque chose de vraiment important prend le dessus. Saluons le travail journalistique de Charlotte Pudlowski qui réalise avec ce podcast l’une des enquêtes les plus marquantes de l’année 2020. 

 

2) “Woke or whateva”, Rebecca Joachim et Tihtina Semahu

Rebecca Joachim et Tihtina Semahu animent cette émission qui vulgarise, analyse et déconstruit les concepts raciaux avec un prisme féministe intersectionnel. Enregistré de l’autre côté de l’Atlantique, au Québec, il a en plus la particularité d’être complètement bilingue, sautant de l’Anglais au Français très rapidement. 

 

3) “Relations Internationales – Drague, sexe et amour”, Slate

Une perspective journalistique intéressante puisque ce podcast made in Slate a été réalisé par un couple. Marion Hazout et Victor Viriot embarquent leurs micros autour du monde pour nous offrir une traduction culturelle de l’amour et de la séduction hors de la France. Japon, Cuba, Mongolie, Sénégal… À la manière de la série documentaire britannique «Sex & Love around the world», les journalistes interrogent spécialistes et citoyen.ne.s pour comprendre comment on aime, drague, fait l’amour dans d’autres cultures. De nouvelles perspectives qui donnent envie de s’interroger sur nos propres constructions culturelles.

 

4) “Les chemins du désir”, Arte Radio 

Six épisodes que l’on écoute d’une traite sans s’en apercevoir.  D´une bande dessinée érotique découverte par hasard dans la bibliothèque de ses grands-parents, à la découverte tardive de l´audio porn sur Reddit, en passant par le forum d´écriture érotique “Rêve bébé”, Claire Richard nous emmène dans une balade chronologique de son histoire avec la pornographie. Tiré du livre du même nom paru aux Éditions du Seuil, cette fiction sonore réveillera probablement en vous une nostalgie érotique troublante. Les découvertes pornographiques de Claire Richard sont l´incarnation d´une histoire générationnelle et collective. Elle raconte avec beaucoup de recul son rapport à ces images qui l´ont a la fois aidée et freinée dans sa découverte d’elle-même et la construction de ses fantasmes. Pour ne rien gâcher, le travail de réalisation sonore est à tomber la renverse. 

 

5) Let’s Chatte, auto-production

« Désir, plaisir mais aussi douleurs et galères », c’est ainsi que débute le podcast qui parle vagin, vulve et utérus et de tous les désagréments qui viennent avec. Charlotte et Emma, les animatrices de ce podcast auto-produit, laissent la parole aux concerné.e.s : de multiples témoignages téléphoniques interrogent notre rapport à la sexualité et questionnent la construction des savoirs médicaux qui pèsent sur les corps dits « féminins ». Un podcast décomplexant qui fait du bien. La rédaction a une petite préférence pour le dernier épisode en deux parties sur les orgasmes, bienveillant et sans injonctions, et contenant des paroles que l’on a toujours besoin d’entendre.

 

6) “La fille sur le canapé”, Nouvelles Écoutes 

Axelle Jah Njiké, autrice afropéenne et militante féministe païenne, signe, à 48 ans, son documentaire sonore. “La Fille sur le Canapé” vient conclure le premier cycle de documentaires de la série “Intime et Politique” chez Nouvelles Écoutes. Axelle a 11 ans lorsqu’elle est violée dans le salon de la maison dans laquelle elle grandit. Des femmes afrodescendantes mêlent leur voix à la sienne pour dénoncer ces violences sexuelles. À l’heure où en France, 51% des viols et tentatives de viols déclarés ont été subis avant l’âge de 11 ans, ce podcast vient raconter l’indicible. Et celles qui témoignent, sont des voix qui manquent encore à l’appel, celles des filles et des femmes noires. Axelle Jah Njiké  avait déjà créé en 2018 le podcast « Me My Sexe and I », une création qui plonge dans la sexualité et l’intimité des femmes noires. Vous pouvez d’ailleurs retrouver notre entretien avec la créatrice ici

 

7) “The sexually liberated woman”, Ev’Yan Whitney 

Même si ce podcast est anglophone, on le glisse dans nos recommandations (en priant pour qu’il soit très bientôt traduit). Ev’Yan Whitney est une éducatrice sexuelle américaine. Elle lance ce podcast en 2015. Les épisodes, soit une discussion avec un.e invité.e, soit un monologue, portent sur la libération sexuelle et la découverte du plaisir. À noter que dans le dernier épisode sorti le mois dernier, Ev’Yan fait son coming out non binaire (NDLR : une personne non binaire, est une personne dont l’identité sexuelle ne correspond pas au sexe féminin ou masculin, qui se définit en dehors de la dualité homme-femme). Il faut donc s’attendre à un changement de nom prochainement.  

 

8)Dans la peau”, RFI

Vous-vous êtes déjà posé des questions sur la vie sentimentale de vos grands-mères ? Retenu.e, par peur de les gêner, de demander mille et un conseils pour vous aider à traverser un chagrin d’amour ? En ce cas, il est urgent de s’immiscer dans les conversations passionnantes entre la journaliste Frédérique Lebel et Lucie, Suzanne, Manu, Ève et Nanou. Elles sont âgées de 70 à 92 ans et racontent, sans tabous ni complexes, leurs vies amoureuses et sexuelles (passées et parfois toujours présentes). Doux, touchants ou tumultueux, les récits de ces « femmes d’expériences » nous démontrent bien que désir et amour n’ont pas d’âges. 

 

9) “Activistes”, Esther Meunier et Clemence Bodoc

Pour une bonne dose d’inspiration hebdomadaire, il y a « Activistes ». Chaque mardi, un portrait-interview d’une personne qui « change le monde à son échelle ». Un échange intelligent et intelligible entre les deux journalistes animatrices et des personnalités comme Maïa Mazaurette, A.I.M ou Alice Coffin, qui nous ouvrent les yeux sur notre pouvoir politique individuel. 

 

10) “Les amours de Zoé”, Arte Radio

Chaque épisode est une petite pépite de trois minutes. On y découvre la parole de Zoé, une femme de 30 ans qui aime le sexe et qui aime encore plus en parler. Dans une simplicité et une sincérité déconcertante, elle raconte ses émois enfantins, ses plans culs, les bris de consentement. Une réflexion pertinente sur le plaisir et la construction de la vie sexuelle, tout en ayant l’impression de discuter avec un.e ami.e en terrasse.

Le savais-tu ? Culot a aussi réalisé un podcast en 2020.

Produit pour MedFem Clinique Digitale, « La Salle d´Attente » est un podcast sur la santé des corps dits “féminins”. A chaque épisode, une nouvelle thématique de la santé est exploré sous l’angle du sexisme dans la médecine.

Les six épisodes sont disponibles sur Soundcloud, Spotify et Apple Podcast !

Étiquettes:

Laisser un commentaire