M. : La rencontre qui m’a appris à communiquer

 

“Je suis arrivée à Marseille en 2016. Pour faire de nouvelles rencontres, je me suis mise sur Tinder. J’ai rencontré des gens qui ne m’ont pas particulièrement marquée, jusqu’à mon échange avec cette fille, S.. Assez vite, on convenu d’un rendez-vous.

Sur la route, j’ai trouvé des bouquins posés à côté d’une poubelle. En arrivant au date, je les lui ai offerts et lui ai raconté cette anecdote. On a tout de suite accroché, on a commencé à se voir régulièrement. On est vite devenues très proches, à tout faire ensemble et à vivre quelque chose de vraiment cool, sans étiquette. Elle était aussi intense quand elle vivait les choses, que taiseuse au moment de les exprimer. En face, il y avait moi, qui ne gérait pas très bien ce genre d’intensité, et avait tout autant de difficultés à communiquer. On n’a jamais vraiment réussi à confronter nos modes de fonctionnement. Au bout de 8 mois, on a finalement décidé de rester amies. Même là on n’en a pas parlé : ça s’est fait tout seul ! Vraiment, deux handicapées de la communication.
Pourtant, c’est une des relations qui m’a le plus fait évoluer. Ça m’a fait prendre conscience de mes problèmes pour communiquer, et à quel point ils peuvent pourrir une relation. Je viens d’une famille équilibrée, mais où il y a pleins de non-dits.
Après ma rupture avec S. j’ai décidé de mettre un terme à cette boucle. Ça m’a pris du temps, mais maintenant, que je sois triste, heureuse, gênée, ou autre : j’essaie de l’exprimer systématiquement. Et je remarque que mes relations, qu’elles soient amoureuses, amicales ou professionnelles, sont plus saines, plus authentiques, et qu’en général les gens le vivent plutôt bien. Exprimer les choses, comme la tristesse par exemple, est parfois considéré comme une faiblesse. Désormais je le vois comme une force, d’assumer tout le temps ce que je ressens. Je me sens plus entière, droite et bien dans mes bottes. Je ne fais plus de concession sur qui je suis.

La dernière fois, S. est passée avec sa copine. Et c’était super. Je pense que c’est l’une des personnes qui me comprend le mieux, et je sais que dans 20 ans, voire plus, on sera toujours amies.”

🖊 @jess.i.ca.martinez

📸 @baptistelequiniou

 

Étiquettes: