Lexie, aka @Aggressively_trans : les transidentités

Quand on lui demande son secret pour être aussi bienveillante dans son travail militant, malgré une transphobie encore très ancrée dans la société française, Lexie nous confie dans un sourire “C’est une question qu’on me pose souvent. Il y a aussi de la colère, évidemment. Mais tu sais ce qu’on dit? La pédagogie, c’est l’art de la répétition”.
 
Voici toute la puissance de Lexie, 25 ans, militante pour la visibilité des personnes transgenres et non-binaires : ressentir une colère plus que légitime, mais faire le choix de la transformer en quelque chose de constructif et solaire.
 
Sous la forme d’un compte instagram d’abord, @agressively_trans (qui rassemble plus de 57k abonnés.e.x.). Et depuis quelques jours sous la forme d’un livre, son premier : “Une histoire de genres”, publié aux Editions Marabout;
 
Comme sur son compte, Lexie aborde les questionnements pluriels de la communauté trans et non-binaires. Lexique, histoires des transidentités à travers les siècles et le monde mais aussi transitions, changement d’état civil, recours ou non à la chirurgie, comment annoncer et vivre publiquement son identité… Son livre est d’abord un guide ultra-documenté à destination des personnes trans et non-binaires, pour comprendre les transidentités. Les défendre aussi. Car sont aussi abordés : les transphobies, les fantasmes et préjugés entourant la communauté, les mots et questions indélicat.e.s, les lois transphobes.
 
L’autrice réussit le tour de force d’écrire un ouvrage qui parle à tous.te.x, et invite à une réflexion sur le vivre-ensemble des communautés et sur les perceptions de genres. Tâche rendue difficile par certaines lois transphobes encore en place à travers le monde, dont elle dresse la liste non-exhaustive.
 
Au moment de se dire au revoir sur le pas de la porte, on se prend à rêver ensemble d’une société que nous serions probablement tous.te.x plus heureu.ses.x de partager : une société dans laquelle chacun.e serait respecté.e et entendu.e dans ce qu’iel ressent.
 
Interview, caméra et montage : Jessica Martinez
 
Pour plus de contenus, inscris-toi à notre newsletter ❤️ 
Étiquettes: