Alexandre : Ma première fois

C’était au lycée, en terminale. J”avais 17 ans. Et je me souviens qu’à l’époque, j’étais gêné d’être encore puceau, de ne jamais avoir eu de relations sexuelles avec qui que ce soit. Et j’étais timide. J’avais du mal à dire à une fille qu’elle me plaisait. 

En revanche, J’avais une amie, à qui j’en avais notamment parlé, qui elle était active sexuellement, et avec qui un jour on s’est dit “On n’a qu’à le faire ensemble”. Je crois que c’est plutôt venu de moi d’ailleurs, sur un ton pas sérieux, mais elle a accepté. Elle ne m’attirait pas particulièrement, je la voyais vraiment plus comme une amie très proche, une soeur presque. Mais l’idée de faire l’amour pour la première fois avec quelqu’un que je connaissais me rassurait. On s’est vu une première fois, pendant laquelle on s’est juste embrassés et calinés. Je crois qu’elle voulait prendre la température, de comment on pouvait fonctionner sensuellement. Et la deuxième fois, peut-être une semaine après, c’est arrivé. C’était une après-midi, entre deux cours, chez elle. 

On était tous les deux pas très à l’aise. C’était un peu bizarre, parce que quand on a commencé on ne parlait plus. L’ambiance était très sérieuse, le moment très intense. Ça a été une déception pour moi, quelques secondes après. D’une part parce que ça s’est terminé trop vite. Et j’avais honte de moi. De l’autre, parce qu’à l’instant même où ça s’est fini, j’ai réalisé que j’aurais préféré vivre ce moment avec quelqu’un avec qui j’avais vraiment envie de coucher. Et là, il y avait un vrai décalage entre ce qu’on venait de vivre, et l’idéal que j’avais en tête pour cette première fois. D’ailleurs, on a fini par se perdre de vue très vite après le lycée. 

C’est là où j’ai réalisé que je m’étais forcé à faire les choses plus vite, juste parce que je n’avais pas confiance en moi. Il a fallu du temps pour que je comprenne, que ce que j’ai vraiment vécu comme la première fois, par la suite, c’est la première fois ou j’ai vraiment fait l’amour avec quelqu’un, sans notion de performance et avec une vraie connexion avec l’autre.

📸 by @baptistelequiniou

Étiquettes: