C. (Elle)

confidence C.

C’était dans la ville étudiante de province où je vivais il y a quelques années. J’étais déjà avec mon copain depuis quelques années aussi. J’avais 23 ans.

Et il y avait cette fille. C’était une amie à moi. Il m’arrive d’être attirée par les filles parfois. Avec elle très souvent, en fin de soirée, on se retrouvait à s’embrasser. Il se passait toujours un truc, mais il ne se passait jamais plus.

Un soir d’été, on est allé au festival de musique local avec mon copain, elle et son copain de l’époque. On a commencé à profiter de la musique, boire un peu, danser. On a continué la soirée dans une boite de la ville. Et là je sentais qu’elle me plaisait vraiment. Je n’avais jamais couché avec une fille avant (je ne l’ai d’ailleurs pas refait depuis), mais là j’avais envie d’aller plus loin. Donc dans la boite, on a commencé à s’embrasser, s’enlacer. J’ai pris les choses en main et je leur ai proposé de venir chez mon copain pour terminer la soirée.

On n’avait jamais parlé de plan à plusieurs, d’échangisme avec lui. Mais je sais qu’on est tous les deux très ouverts. Une fois chez mon copain, on a bu un autre verre. On discutait de choses et d’autres. À un moment je me suis dit : « Bon, là faut y aller. » Il y avait cette tension sexuelle entre elle et moi, ce truc que tu ressens quand quelqu’un te plaît vraiment. Bref, on a recommencé à s’embrasser toutes les deux. Au début, les garçons nous regardaient. Ils ne savaient pas trop quoi faire. Et là j’ai demandé à mon copain : « Est-ce que c’est OK avec toi ? Est-ce que tu es sûr de vouloir faire ça ? » Il était un peu perdu au début, mais a fini par me dire oui. J’ai embrassé le mec de ma copine, histoire de lancer le truc. 

Je n’ai pas gardé les souvenirs super précis de tout ce qui s’est passé ensuite, mais je sais que tout s’est fait de manière très naturelle. Comme si on avait toujours fait ça, alors que c’était une première pour tout le monde dans la pièce. Ça a duré assez longtemps, parce que quand on a terminé, on est tous allés sur la terrasse et on a regardé le soleil se lever, avec un thé ou un café. 

C’était super tendre et agréable. Comme tout ce qui venait de se passer en fait. En allant à ce concert quelques heures plus tôt, je n’avais pas ça en tête, mais c’est un très beau souvenir de spontanéité. Je suis toujours copine avec cette fille, et je ne pense pas qu’il se passera de nouveau un truc entre nous. Mais on a gardé une belle relation, une belle amitié. Avec, entre nous, ce souvenir.”

📸 by @baptistelequiniou

 

Étiquettes: